Soutien aux agriculteurs et aux viticulteurs victimes du gel

Lors du conseil communautaire de mardi 13 avril 2021, le président, Anthony Zilio a proposé une motion soutenant l’activité agricole et viticole après les épisodes de gel des 6 au 9 avril. Celle-ci a été adoptée à l’unanimité des conseillers communautaires.

Verger de la France, le Vaucluse peut s’enorgueillir d’une tradition agricole et viticole qui a longtemps fait sa renommée et continue d’être au cœur de son développement économique.

Le territoire de Rhône Lez Provence est une de ces pépites où, depuis des siècles pour ne pas dire des millénaires, l’homme et la nature se sont apprivoisés autour de la vigne, des fruits ou des produits maraichers. Partout, de Bollène à Lamotte du Rhône, de Lapalud à Mornas en passant par Mondragon, nos paysages témoignent de cet héritage de l’histoire que les hommes et les femmes d’aujourd’hui continuent de faire fructifier courageusement, chaque jour à la tâche.

Au-delà même du poids économique du secteur, bien connu, parler d’agriculture en Rhône Lez Provence, c’est parler de près de 400 personnes qui y consacrent leur vie – sans compter les emplois induits, l’industrie agro-alimentaire qui dépend de leur travail, ou encore l’attractivité touristique découlant d’un terroir qui fait notre fierté auprès des visiteurs du monde entier. C’est aussi évoquer une activité humaine qui a façonné notre territoire, notre culture, ces traditions chères à nos cœurs.

Les épisodes de gel que nous avons connu dans les nuits du 6 au 9 avril ne sont pas seulement un soubresaut de la nature, un de ceux que l’homme a appris à domestiquer au fil des années. Par son intensité et à cette période de l’année, ils sont une véritable catastrophe qui met en péril la production prévue pour 2021. En dépit des efforts produits pour tenter de limiter les dégâts, les conséquences de ce dérèglement climatique sont lourdes et laissent craindre le pire pour certaines exploitations, à court et moyen terme.

A toutes et tous, touchés par cette catastrophe, les élus de la communauté de communes veulent d’abord adresser leur soutien le plus total. A notre niveau et avec les moyens qui sont les nôtres, nous sommes mobilisés pour vous accompagner, aujourd’hui et demain.

Au niveau national, nous demandons également un soutien sans faille et rapide des pouvoirs publics.

Le gel n’a pas choisi ses victimes, le régime de calamité agricole doit donc être étendu à l’ensemble du territoire et à toutes les productions agricoles et viticoles de notre territoire. De plus, et c’est essentiel au vu de l’urgence et de la gravité de la situation, le versement des indemnités prévues doit être accéléré pour venir en aide aux exploitants au moment où ils en ont besoin. Il serait impensable que la lourdeur des dossiers ou des obstacles bureaucratiques viennent ralentir l’indispensable solidarité nationale qui est due à ceux qui garantissent la qualité de notre alimentation.

Les agriculteurs et les viticulteurs de Rhône Lez Provence sont au cœur de notre vie, au cœur de notre histoire. Les aider aujourd’hui, c’est préserver demain ce qui fait notre richesse, notre patrimoine, notre identité.