Le centre de vaccination

Bollène accueillera bien un centre de vaccination

L’information officielle est tombée samedi soir : le centre de vaccination de Bollène ouvrira ses portes lundi 25 janvier à la salle G. Brassens. La prise de rendez-vous est quant à elle possible à compter de ce jeudi.

Il aura fallu toute la pugnacité d’Anthony Zilio, président de la communauté de commune Rhône Lez Provence et maire de Bollène, pour que le centre de vaccination de Bollène puisse voir le jour. La lettre adressée au ministre de la santé et les nombreux échanges avec M. le préfet de Vaucluse auront finalement abouti à un dénouement positif pour le territoire : un centre de vaccination va bel et bien ouvrir ses portes à la salle Georges Brassens.

Officiellement informés samedi soir de l’ouverture du centre de vaccination, les services de l’intercommunalité et de la ville ont travaillé mains dans la mains et dans un temps record pour organiser techniquement et administrativement le centre de vaccination à la salle Georges Brassens qui continuera à accueillir sur des horaires différenciés le centre de dépistage de la Covid-19. Avec cette organisation, validée par l’Agence Régionale de Santé, le centre de dépistage et le centre de vaccination sont donc réunis en un seul et même lieu afin de faciliter la vie aux usagers. Pour une parfaite sécurité sanitaire, la salle a été organisée en deux zones distinctes et les horaires décalés permettront aux personnes venant pour un dépistage ou pour une vaccination de ne jamais se croiser. Tout cela est bien sûr rendu possible grâce à l’exceptionnel investissement des personnels de santé, médecins comme infirmières.

Pour se faire vacciner, comment faire ? Réservée au public prioritaire (voir la liste en fin d’article) la procédure d’inscription se veut simplifiée.  Pour cela, il suffit d’appeler le 04 65 79 65 79. Le standard téléphonique sera ouvert à partir du 21 janvier, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h.

Le nombre de doses de vaccins disponibles : une vraie ombre au tableau

Véritable ombre au tableau, comme de partout en France, «  Il est à espérer que ce nombre augmente rapidement pour faire face à la demande qui va être très importante.

A la demande des services de L’État, les CCAS des 5 villes du territoire intercommunal ont contacté téléphoniquement toutes les personnes de plus de 75 ans susceptibles de se faire vacciner. Au total, plus de 1200 appels ont été passés mais au rythme de 100 vaccinations par semaine, ces personnes ne pourront pas toutes recevoir leurs injections avant 6 mois. Et on ne parle que des + de 75 ans qui ont souhaité se faire vacciner.

Informations pratiques

Centre de vaccination

      • le lundi de 14 à 17h
      • du mardi au vendredi de 9h à 12h
      • rendez-vous obligatoire au 04 65 79 65 79 ou sur le site internet maiia.com (standard ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h).
      • Réservé aux personnes de plus de 75 ans
      • Les personnes contactées par les CCAS doivent tout de même suivre la procédure classique d’inscription en appelant le 04 65 79 65 79 ou depuis le site internet maiia.com

Centre de dépistage

      • du mardi au vendredi de 14h à 16h
      • sans rendez-vous

Liste des personnes prioritaires

  • Les personnes âgées de plus de 75 ans (à partir de lundi 18 janvier).
  • Les résidents volontaires en EHPAD et USLD, qui sont vaccinés directement dans les établissements.
  • Les personnes âgées séjournant dans les établissements de santé et en services de soins de suite et de ré
  • Les personnes âgées hébergées en résidences autonomie, résidences services et autres lieux de vie spécialisés, ainsi que dans les foyers de travailleurs migrants.
  • Les personnes en situation de handicap, vulnérables, hébergées en maisons d’accueil spécialisées et foyers d’accueils médicalisé
  • Les professionnels de santé (et autres professionnels des établissements de santé et des établissements médico-sociaux intervenant auprès de personnes vulnérables), les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs-pompiers, lorsqu’ils ont plus de 50 ans ou présentent une ou plusieurs des comorbidités suivantes :
      • L’obésité (IMC>30),
      • La BPCO et l’insuffisance respiratoire,
      • L’hypertension artérielle compliquée,
      • L’insuffisance cardiaque,
      • Le diabète (de type 1 et de type 2)
      • L’insuffisance rénale chronique,
      • Les cancers et maladies hématologiques malignes actifs et de moins de 3 ans
      • Le fait d’avoir une transplantation d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques,
      • La trisomie 21.
  • Les personnes ayant une pathologie qui les expose à un très haut risque face à la Covid-19 disposant d’une ordonnance médicale pour se faire vacciner prioritairement.
  • Les patients particulièrement vulnérables à la Covid concernés sont les suivants :
      • atteints de cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie
      • atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés
      • transplantés d’organes solides
      • transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques
      • atteints de poly-pathologies chroniques, selon le critère suivant : au moins deux insuffisances d’organes
      • atteints de certaines maladies rares (voire liste sur le site du ministère de la santé)
      • atteints de trisomie 21.

Seules ces personnes sont autorisées à prendre rendez-vous auprès d’un centre de vaccination.

Centre de vaccination