PLAN D’AIDE AU TOURISME

PLAN D’AIDE AU TOURISME

PLAN D'AIDE AU TOURISME

À tous les professionnels du tourisme, découvrez en un seul lieu les différents dispositifs nationaux dont vous pouvez bénéficier et accédez aux contacts utiles pour vos démarches.

Rendez-vous sur https://www.plan-tourisme.fr/, la nouvelle plateforme développée par Bpifrance & la Banque des Territoires, en collaboration avec le Ministère de l'Économie et des Finances, de l'Action et des Comptes publics et les Régions de France.

Ce site vient en complément du fonds intercommunal de solidarité intercommunal

Depuis lundi 11 mai, la communauté de communes a ouvert un nouveau point d’info entreprises, dans les locaux de l’Office de Tourisme Intercommunal (du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h30). Nos agents vous accueillent pour vous apporter toutes les réponses possibles à vos questions.

FONDS INTERCOMMUNAL DE SOLIDARITÉ : DÉJÀ PRÈS DE 84 000 € POUR LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE

FONDS INTERCOMMUNAL DE SOLIDARITÉ : DÉJÀ PRÈS DE 84 000 € POUR LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE

3ème comité d'agrément

Aider les entreprises à résister aux effets de la crise sanitaire, c’est l’objectif du plan intercommunal de solidarité. Avec près de 84 000 € déjà accordés, ce sont 22 entreprises qui ont vu l’horizon s’éclaircir.

Ce jeudi 14 mai, lors du 3ème comité d’agrément, 10 entreprises du territoire ont à nouveau bénéficié du fonds de solidarité : artisans, kiné, transporteurs, restaurateurs ou petits commerces, tous les secteurs sont concernés.

« Sauver les entreprises aujourd’hui, c’est maintenir le développement économique et les emplois demain, quand l’activité aura redémarré. Nous devons tout faire pour éviter qu’une crise économique majeure ne s’ajoute à la crise sanitaire. » - Anthony ZILIO, président de la communauté de communes Rhône Lez Provence

Pour rappel, le fonds intercommunal de solidarité, c’est :

  • Covid SOLIDAIRE 100% CCRLP (une aide d’urgence, jusqu’à 1 000 € à condition de ne pas avoir bénéficié de l’aide de l’Etat ou du chômage partiel)
  • Covid TRÉSORERIE 100% CCRLP (un plan d’accompagnement et de reprise, jusqu’à 3 000 € remboursable en fonction de la part de CA 2020 maintenu par rapport à 2019)
  • Covid RÉSISTANCE (fonds régional abondé par la CCRLP, un prêt à taux 0 jusqu’à 10 000 €)

Pour simplifier le traitement, un guichet unique est mis à disposition des entreprises, grâce à une convention établie avec notre partenaire Initiative Seuil de Provence Ardèche Méridionale (ISDPAM), qui est également en charge de la mise en œuvre du Covid RESISTANCE. Résultat, des démarches simplifiées et un interlocuteur unique, à votre disposition.

+ d’infos : www.ccrlp.fr/info-coronavirus-accompagner-les-entreprises

Rhoneléziens Solidaires : Claude, citoyen solidaire

Rhoneléziens Solidaires : Claude, citoyen solidaire

Claude POSTIC, 48 ans, marié, heureux père de deux enfants et ancien gendarme, habite Bollène.

Lui-même se dit chanceux, durant cette période de confinement, d’habiter un pavillon avec jardin mais il n’en oublie pas pour autant d’avoir une pensée pour ceux qui vivent en appartement. Ses journées, en ce moment particulièrement, ne manquent pas de rythme : le suivi de la scolarité de ses enfants, chère à ses yeux, l’activité professionnelle de son épouse, sans oublier les loisirs : jardinage, bricolage, coloriage et jeux de ballons avec ses enfants.

Il y a quelques semaines, alors que l’heure était à la mobilisation des citoyens, Claude n’a pas hésité une seconde : “ Dès que j'ai eu connaissance de l'initiative de la communauté de communes, via sa page facebook, je me suis dit qu'étant disponible et véhiculé, je pouvais, non, je devais aider mon prochain. Qu'il soit un ami ou un inconnu.”

A cœur de donner de son temps et de son énergie, Il s’est donc inscrit sur la plate-forme des solidarités citoyennes.

Sa première intervention fut, d’après ses dires, atypique : “Je ne suis pas intervenu pour un besoin matériel mais bien psychologique. Cette personne vivant seul dans un petit appartement à Bollène a vécu un moment de désespoir inquiétant. Les responsables de la réserve civique de la communauté de communes ayant été saisi de ce cas, ont pris très au sérieux la situation de cette personne et j'ai donc été sollicité. J'ai pu intervenir à son domicile très rapidement, sans y entrer bien sûr. Après plusieurs échanges qui ont permis de l’apaiser, j'ai pu rassurer sa famille qui habite à Aix en Provence. Cette personne avait juste besoin de parler. Elle était perdue face aux règles du confinement et n'était pas sortie de chez elle depuis une semaine.”

Voilà ce à quoi doivent répondre, chaque jour, les bénévoles du dispositif « solidarités citoyennes » : “Le soutien matériel est une chose, l'écoute et l'attention en sont d'autres.”
Claude, est donc particulièrement investi dans ses missions mais il en fait quotidiennement de même pour ses voisins : “Lorsque je dois me déplacer, pour des besoins essentiels, j'appelle mes voisins les plus proches et leurs demande si ils ont besoin de pain, par exemple. L'entraide peut ainsi limiter les déplacements.”

Avoir à coeur d’aider les autres, voilà ce qui rythme les journées de Claude.


Tous solidaires pour vous venir en aide ! Vous ou l’un de vos proches, rencontrez des difficultés : vous avez besoin d’aides (courses, services,...) ou simplement de dialoguer ? Vous n’êtes pas seul : la communauté de communes vous propose de vous mettre en relation avec un “citoyen solidaire” du territoire. N’hésitez pas à contacter l’interco au 04 90 40 01 28 (du lundi au vendredi de 8h à 18h) ou par mail accueil@ccrlp.fr

Rhoneleziens Solidaires : David Garcia, responsable du centre technique intercommunal

Rhoneleziens Solidaires : David Garcia, responsable du centre technique intercommunal

David, Rémois d’origine, est arrivé dans notre belle région en 2009 sur la base aérienne 115 d’Orange. Militaire dans l’armée de l’air depuis 1999, il a rejoint la communauté de communes Rhône Lez Provence en 2019 en tant que responsable du centre technique intercommunal.

En temps normal, l’activité de son équipe est déjà variée, avec 4 corps de métiers différents : entretien des bâtiments et de l’aire des gens du voyage /  entretien des espaces verts et complexes sportifs / entretien des voiries, propreté des PAV, enlèvement des encombrants et déchets verts, collecte des cartons et enfin gestion de la déchèterie de Mondragon.

Mais la crise sanitaire et la période de confinement qui touchent notre pays ont complètement chamboulé son quotidien professionnel. Il en est sûr : sa place est sur le terrain afin de faciliter la logistique entre les services de l’interco, et ainsi répondre le plus favorablement et le plus rapidement possible aux habitants de Rhône Lez Provence.

Depuis, pour lui et ses équipes, aucune journée ne se ressemble. “Je peux très bien apporter du matériel au pôle médical, nettoyer avec mes agents des dépôts sauvages, livrer des packs d’eau en porte à porte au contribuable de la commune de Bollène, faire un point téléphonique avec les services techniques des autres communes afin de répondre aux besoins des habitants et des commerçants. On sort des missions de l’interco, on est dans la solidarité. Et en ce moment, c’est le plus important, non  ?”

Et pour mener à bien toutes ces missions, il sait qu’il peut compter sur une équipe soudée qui se rend disponible 24h/24 : “ Les agents répondent toujours présents en cas de problème et je les en remercie. Ils font toujours au mieux pour remplir les missions qui nous sont confiées.” David, en bon chef d’équipe, essaye de les protéger le plus possible : “Afin de ne pas trop exposer les agents de l’exploitation, nous avons mis en place des rotations dans les missions. Les équipes tournent donc, avec toujours une personne en astreinte joignable 24h/24 et 7 jours sur 7.”

Et cette implication sans faille, ils la mettent chaque jour au service des habitants du territoire : “ Le travail que l’on fait tout au long de l’année est, en cette période difficile, un élément encore plus important dans la vie des habitants de Rhône Lez Provence. Je pense par exemple aux dépôts sauvages au niveau des colonnes de tri que nous sommes malheureusement obligés de nettoyer régulièrement à cause de l’incivisme de certains. Sans notre intervention, certaines rues seraient insalubres.” (pour rappel, les dépôts sauvages aux abords des colonnes de tri sont à la charge de l’interco, les autres relevant des mairies)

Quand on lui demande ce qui l’a le plus marqué depuis le début de cette période de confinement il répond : “ Pour moi, l’intervention qui m’a le plus marqué est le fait d’apporter les dossiers pour la mise en place de portage chez des personnes âgées et isolées. De voir leur sourire en ouvrant la porte, de prendre juste cinq minutes pour discuter avec elles et d’entendre merci pour ce que vous faites : il n’y a rien de plus valorisant que ce mot merci . Nous sommes dans un monde où tout est dû et beaucoup ont oublié que nous avions des devoirs envers la nation mais aussi envers nos concitoyens les plus fragiles et les plus isolés.”

Des interventions qui l’ont marqué “humainement” mais aussi des interventions qui les rendent fiers, lui et son équipe : “ Plusieurs quartiers de la commune de Bollène ont été privés d’eau pendant une longue période. Et même si cela ne relève pas de notre compétence il était de notre devoir d’apporter spontanément l’aide de notre collectivité aux populations en faisant du porte à porte pour déposer un pack d’eau à chaque foyer. Le soutien du public et du privé en même temps afin d’apporter une solution d’urgence aux habitants de Bollene est quelque choses d’unique. Je suis fier d’avoir participé à cette action”.

Il est fier de ses équipes mais aussi de la solidarité et l’entraide qui se mettent en place en Rhône Lez Provence : “ Chacun, à son niveau, peut faire une action de partage et de soutien envers l’ensemble des personnes qui vivent ou travaillent sur les 5 communes du territoire. Après cette épreuve de confinement j’espère que chacun mesurera la chance qu’il a d’habiter dans cette belle région.”

Solidarité, respect et continuité du service public : les fers de lance de David !

Vous aussi, en cette période de crise, vous êtes acteur d'une initiative solidaire, vous avez une proposition ou un témoignage ? N'hésitez pas et contactez nous pour que nous fassions le relais de vos actions à communication@ccrlp.fr

Que faire de vos déchets verts ?

Que faire de vos déchets verts ?

Les déchèteries sont fermées mais les pelouses et autres arbres et arbustes continuent de pousser.

Ceux qui ont la chance d’avoir un jardin en profitent. Et le printemps étant de retour, les tondeuses reprennent du service. Et si le confinement était l’occasion d’adopter de nouvelles pratiques pour nos déchets verts ?

Nous vous donnons quelques idées :

  • Le mulching : la tonte peut être étalée sur la pelouse, de manière régulière. En se décomposant, elle renforcera le gazon et lui apportera ainsi des nutriments.
  • Le paillage : la tonte séchée peut également être utilisée en paillage au pied des haies et massifs, tout comme les tailles de haie après broyage. Le paillage conserve les pieds au frais, diminue les besoins en eau et protège les sols.
  • La haie sèche : les tailles de haies et d’arbres peuvent être utilisées pour créer un espace de bois mort qui favorisera la biodiversité et attirera les insectes utiles au jardin
  • Réutilisation de la taille des arbres : les grosses branches pourront alimenter vos futurs barbecues. Quant aux plus petites, elles pourront servir de tuteurs au potager.
  • Le compost : les déchets verts du jardin peuvent être recyclés dans un composteur.  Vous n’en avez pas ?  Vous pouvez en créer un grâce à des palettes.
  • Un hôtel à insectes : Ludique dans sa fabrication, il s’avèrera être des plus utiles pour la faune de votre jardin.

De nombreux sites internet et vidéos expliquent comment valoriser les déchets verts, qui sont une ressource pour vos jardins. N’hésitez pas à vous promener… sur la toile.

Retrouvez toute l'info sur les déchets et les bons gestes à adopter : ICI

Solidarité Numérique avec @dn

Solidarité Numérique avec @dn

L'association @dn se mobilise pour vous accompagner numériquement.

Le confinement crée d’importants besoins de recours aux outils numériques pour s’informer, pour travailler à distance, pour la télémédecine, pour maintenir le lien social, pour faire des démarches en ligne. Ce contexte va créer des besoins très importants de médiation numérique.

L'Association s'organise également pour vous fournir un accompagnement téléphonique et en ligne pour mieux vous soutenir.

Retrouvez toutes les ressources en ligne ici : CONSULTER

Lettre d’informations aux entreprises

Lettre d’informations aux entreprises

Madame, Monsieur,

Voilà deux semaines que le confinement a été décidé, afin de limiter la prolifération du COVID-19. Conscient de l’impact de cette crise sanitaire pour les entreprises de notre territoire, j’ai immédiatement souhaité réagir en adaptant les services de la communauté de communes afin de vous accompagner, dans la mesure de nos moyens actuels.

Vous le savez, nous avons mis en place une plateforme de service, autour de trois mots clés : Informer / Accompagner / Agir.  Accessible en ligne, depuis notre site www.ccrlp.fr, vous y trouverez un espace ressource et la possibilité d’entrer en contact direct avec l’un des 8 agents chargés de répondre à vos interrogations, chacun selon son domaine d’expertise.

Une semaine après mon premier message, il me semblait nécessaire de vous rappeler cette initiative et de vous faire part, de quelques-uns des points d’information qui peuvent vous intéresser. Retrouvez-les ci-dessous

J’en suis convaincu, cette situation exceptionnelle exige des réponses à la hauteur et une forte solidarité entre tous les acteurs, publics comme privés. Je sais que des réseaux d’entraides peuvent se mettre en mouvement, permettant aux acteurs économiques de s’échanger services, idées, bonnes pratiques, ou même d’envisager des collaborations destinées à passer ensemble ce cap difficile. Je vous propose d’ailleurs que l’interco puisse servir de relais pour toutes les propositions que vous pourriez soumettre.

Dans cette période particulièrement difficile, vous pouvez compter sur mon soutien.

Bien cordialement,

Anthony Zilio

  • Pour défendre les intérêts des entreprises locales, l’interco interpelle la Ministre du Travail. Dans une lettre ouverte à la Muriel PENICAUD, le Président de la CCRLP,  écrit au gouvernement afin que celui-ci réponde aux inquiétudes des entreprises et précise les modalités du confinement pour ces dernières.

> Lire la lettre ouverte au Ministre du Travail

  • Afin de vous tenir informés des dispositions actuellement  en vigueur dans le Département de Vaucluse, nous vous invitons à consulter le récapitulatif des dispositifs d’aide aux entreprises que la Préfecture nous a adressé, ce jour. Consulter la Foire Aux Questions (FAQ)

> Consulter le centre de ressources de la Préfecture de Vaucluse

  • Depuis, une semaine l’interco a mis en place une cellule d’accompagnement des entreprises pour être à l’écoute des entreprises du territoire et leur venir en aide très concrètement. N’hésitez pas à vous faire connaître, via notre formulaire en ligne, afin d’être recontacté par un membre de l’équipe de l’interco et d’être tenu informé en direct des nouveaux dispositifs d’aide.

> Toutes les informations ici

 

  • Le printemps est une période primordiale pour les entreprises agricoles et agroalimentaires, avec les récoltes qui arrivent et les besoins en main d’œuvre qui vont avec. L’Etat a pris des dispositions permettant la continuité de l’activité agricole, permettant ainsi d’assurer à tous un accès à une alimentation saine et de qualité.

> Consulter le communiqué sur le plan de soutien à l’agriculture

  • Afin de faciliter le respect des mesures de confinement, la Préfecture du Vaucluse a pris des dispositions particulières limitant les horaires des commerces de vente à emporter, qui peuvent désormais ouvrir uniquement de 7h00 à 20h00.

> Consulter le communiqué ici et l’arrêté préfectoral ici

  • Une réunion doit avoir lieu ce vendredi 27 mars entre le Gouvernement et les partenaires sociaux afin de préciser les dispositions du confinement pour les entreprises. Nous ne manquerons pas de vous en tenir informés.

 

17 avril 2020 / Mise à jour / Vos services face à l’épidémie coronavirus COVID-19

17 avril 2020 / Mise à jour / Vos services face à l’épidémie coronavirus COVID-19

Infos officielles / Source Préfecture de Vaucluse | 20 mars 2020

Informations sur les services de l'interco :

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements. Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum.

Depuis ce matin 8h, l’ensemble des équipes intercommunales sont mobilisées - soit directement au contact lorsque c’est nécessaire, soit avec plus de 30 agents pour qui le télétravail a été organisé. Un service d’astreinte d’urgence est également prêt à intervenir

Accueil du public

LE SIÈGE DE L'INTERCO est fermé au public. Les échanges ne pourront se faire que par téléphone ou via le formulaire contact de www.ccrlp.fr

L’ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE est assuré au 04 90 40 01 28, de 8h à 18h. Les demandes seront transférées aux différents services. En cas de surcharge, n’hésitez pas à rappeler plutôt que de laisser un message.

PERMANENCE / contact avec les habitants du territoire :

En l’absence de rdv physique, le président de la communauté de communes est disponible par téléphone. Afin de prendre rdv, merci de contacter l’accueil de l’interco au 04 90 40 01 28 entre 8h et 18h.

La responsabilité et la solidarité doivent être de mise pendant ces moments difficiles.
Restez chez vous autant que possible, prenez soin de vous et de vos proches.

Portage de repas à domicile

Le service de PORTAGE DE REPAS A DOMICILE est maintenu pour les personnes bénéficiaires. Pensez à y faire appel si vous êtes isolés ou en incapacité de préparer vos repas.
Pour vous inscrire, RDV sur www.ccrlp.fr ou 04 90 40 01 28. Prévoir un délai de 2 jours ouvrés entre l’inscription et le démarrage effectif des livraisons.
Le portage de repas est assuré pour le SDIS et les lieux d’accueil des enfants des personnels soignants.

INFORMATION CORONAVIRUS | TOUTE l'INFO SUR LE PORTAGE DE REPAS ICI

Pôle Médical

Le POLE MÉDICAL est ouvert, aux horaires habituelles (de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h30).
Des aménagements ont été mis en place pour garantir les meilleures conditions d’exercice et d’accueil (désinfection, matérialisation des distances de sécurité). Merci de respecter les consignes données.

INFORMATION CORONAVIRUS | TOUTE l'INFO SUR LES DISPOSITIFS DU PÔLE MÉDICAL ICI

Service des déchets

Le service de collecte des ORDURES MÉNAGÈRES RÉSIDUELLES reste inchangé.

La collecte des cartons chez les commerçants de première nécessité est maintenue.
La collecte des encombrants et la collecte des déchets verts ne sont plus assurées jusqu'à nouvel ordre.

Accès aux Déchèteries pour les particuliers :

Pour limiter les déplacements et conformément aux préconisations et recommandations de l’Association des Maires de France.

Déchèterie de Bollène et de Mondragon : Dès Lundi 20 avril, les déchetèries de Bollène et Mondragon seront à nouveau ouvertes aux particuliers, sur rendez-vous uniquement (du lundi au vendredi).

Les RDV peuvent se prendre dès maintenant au 04 90 40 22 40 (service déchets, ouvert du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h00 et de 13h00 à 16h30).
Lors des déplacements, se munir de son attestation de déplacement dérogatoire en cochant la case « déplacement pour effectuer des achats de première nécessité ». (source gouvernement.fr)

La communauté de communes Rhône Lez Provence, 1ère interco du Vaucluse à rouvrir ses déchetteries dans des conditions sanitaires optimales.

Certaines filières de retraitement sont actuellement arrêtées. Ne pourront donc pas être déposés en déchetteries :

  • Déchets Dangereux des Ménages : Peintures, solvant, enduits, colle, bases, acides, produits de piscine, produits phytosanitaires…
  • Déchets d’Equipements Électriques et Électroniques : Tout ce qui fonctionne à l’énergie électrique : jouets à piles/batteries, réfrigérateurs, congélateurs, machine à laver, lave-vaisselle, fours, chauffages…
  • Pneus
  • Huiles

Accès aux Déchèteries pour les professionnels :
Déchèterie de Bollène :
La déchèterie de Bollène est accessible aux professionnels, uniquement du lundi au vendredi, aux horaires habituels (de 8h à 12h et de 13h30 à 17h) et en tenant bien sûr compte des mesures indispensables de précaution.

INFORMATION CORONAVIRUS | TOUTE l'INFO SUR LE SERVICE DÉCHETS ICI

Fermeture des lieux recevant du public

L’ensemble des services non indispensables sont fermés jusqu'à nouvel ordre :
- l’espace aquatique et l’ensemble des équipements sportifs intercommunaux,
- les médiathèques, les espaces jeunes et les services des enseignements artistiques,
- les bureaux d'office de tourisme,
- le restaurant administratif.

TOUS LES ÉVÉNEMENTS ET RÉUNIONS PRÉVUES SONT ANNULÉS.

Informations sur les mesures mises en place par le gouvernement :

Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d'être munis d'une attestation pour :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ;
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé ;
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.

L’attestation nécessaire pour circuler est disponible en CLIQUANT SUR CE LIEN. Si vous ne pouvez pas l’imprimer, vous pouvez la reproduire sur papier libre.

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende allant de 38 à 135 euros.

Puis-je me déplacer ?

A partir du 17 mars à 12h, et pour 15 jours minimum, même si vous ne présentez aucun symptôme, vous ne pouvez sortir sans un motif valable qui pourra faire l’objet d’un contrôle par les forces de l’ordre.

En cas de symptômes d'une infection respiratoire ou de fièvre au-dessus de 37,5 degrés, restez à la maison, contactez votre médecin et limitez le contact avec d'autres personnes autant que possible. N’appelez le 15 qu’en cas de forte fièvre ou de difficulté respiratoire.

Quels sont les motifs valables pour sortir de chez soi ?

Vous pouvez quitter la maison, en remplissant une déclaration individuelle :
1. pour aller au travail et en revenir, et pour les déplacements professionnels inévitables;
2. pour raisons de santé;
3. pour faire vos courses essentielles;
4. pour des motifs familiaux impérieux, l’assistance de personnes vulnérable;
5. pour des déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.

Ceux qui sont hors de leur domicile ou de leur résidence peuvent-ils y retourner ?

Oui

Si j’habite dans une commune et travaille dans une autre commune, puis-je aller et revenir du travail ?

Oui, si vous ne pouvez travailler à distance, c’est un déplacement justifié par une nécessité professionnelle.

Puis-je utiliser les moyens de transport public ?

Oui. Tous les moyens de transports public et privé fonctionnent régulièrement.

Est-il possible de sortir pour acheter des denrées alimentaires ?

Oui. Il n’y a aucun besoin et il n’y a aucune raison de faire des provisions car les magasins demeurent régulièrement approvisionnés. Il n’y a pas de restrictions au transit des marchandises, qu’elles couvrent les besoins fondamentaux ou pas.

Est-il possible de sortir pour acheter autre chose que des denrées alimentaires ?

Oui, mais seulement en cas de nécessité, donc uniquement dans les commerces dont l’ouverture est autorisée, pour l’achat de biens liés à la satisfaction de besoins de première nécessité.

Puis-je aller manger chez des parents ou des amis ?

Non, car ce n’est pas un déplacement indispensable et que cela ne figure pas parmi les dérogations.

Puis-je me rendre auprès de parents dépendants ou de proches ?

Uniquement pour vous occuper de personnes vulnérables et en vous rappelant que les seniors sont les personnes les plus vulnérables et qu’il faut les protéger le plus possible de tout contact.

Les activités physiques à l’extérieur sont-elles autorisées ?

Les sorties indispensables à l’équilibre des enfants, le sport et l’activité physique individuels dans les espaces ouverts, sont autorisés à proximité du domicile, dans le respect des gestes barrière et en évitant tout rassemblement.

Puis-je sortir avec mon chien ?

Oui, pour lui permettre de satisfaire ses besoins ou pour un rendez-vous vétérinaire.

Que se passe-t-il en cas de violation des restrictions ?

Ces prescriptions seront contrôlées par les forces de l’ordre et leur violation fera l’objet d’une contravention dont le montant pourra être porté à 135 euros.

CORONAVIRUS – Attestations et règles de déplacement

CORONAVIRUS – Attestations et règles de déplacement

Source Préfecture de Vaucluse 20 mars 2020 - Mise à jour le 25/03/2020

COVID 19 - ATTESTATIONS DE DÉPLACEMENT : CE QU’IL FAUT SAVOIR

Quels sont les documents permettant de se déplacer ?

Il existe deux documents différents :

  • l’attestation de déplacement dérogatoire, qui est un document papier, signé par la personne qui en fait usage. Elle ne peut donc pas être présentée depuis un smartphone.
  • le justificatif de déplacement professionnel qui est un document papier, renseigné et signé par l’employeur, attestant que vous exercez une profession entrant dans la catégorie des professions autorisées à se déplacer et ne pouvant exercer en télétravail.

Ces documents sont téléchargeables sur cette page.

Lors de mes trajets domicile-travail, quel document faut-il présenter en cas de contrôle ?

Une pièce d’identité ainsi que le justificatif de déplacement professionnel, valable pendant toute la durée des mesures de confinement. Ce document n’a donc pas à être renouvelé tous les jours.

Si vous êtes un professionnel de santé (médecin, soignant, pharmacien), membre des forces de sécurité et de secours (policier, gendarme, pompier) ou journaliste, vous pouvez utiliser votre carte professionnelle pour vous rendre sur votre lieu de travail.

L’attestation de déplacement dérogatoire doit-elle être imprimée tous les jours ou juste une seule fois ?

Pour chaque déplacement personnel, une attestation de déplacement dérogatoire doit être renseignée et signée le jour même du déplacement : cette attestation n’est donc valable qu’une fois et doit être renouvelée à chaque sortie. Ces sorties doivent être brèves et effectuées à proximité du domicile.

Est-il indispensable d'imprimer l'attestation ?

L’attestation de déplacement dérogatoire peut être, au choix, imprimée ou rédigée sur papier libre selon le modèle téléchargeable en ligne. Le justificatif de déplacement professionnel doit être visé par l’employeur.

L’attestation peut-elle être remplie sur mobile/ordinateur et présentée directement depuis son smartphone ?

Non. À ce stade, seules sont reconnues valables les attestations officielles imprimées et les attestations sur l’honneur rédigées sur papier libre.

Comment font les personnes âgées sans internet ni imprimante pour obtenir l'attestation ?

Les personnes qui ne disposent ni d’internet ni d’imprimante peuvent recopier l’attestation de déplacement dérogatoire sur papier libre. La presse nationale et régionale a publié, dans leurs éditions, des attestations qu’il est possible de découper et de remplir à la main. Par ailleurs, nos aînés doivent bénéficier de la solidarité intergénérationnelle sur cet aspect également.

L’attestation implique qu’on doive toujours sortir avec une pièce d’identité ?

Oui. Il est obligatoire de disposer de sa pièce d’identité pendant les déplacements afin que les contrôles puissent être réalisés par les forces de l’ordre.

Sur l’attestation, peut-on cocher plusieurs cases et grouper ses sorties ?

La règle est le confinement. Vous êtes incités à limiter vos sorties aux seuls cas autorisés. Il est conseillé de grouper vos sorties. Il est donc possible d’indiquer plusieurs motifs.

Est-ce qu’aller à la banque pour retirer de l'argent fait partie des sorties autorisées par l'attestation ?

Oui. Les opérations bancaires essentielles (retrait d’argent, opérations pour les personnes placées sous tutelle ou curatelles démarches des responsables d'entreprises pour contracter des prêts garantis par l'État, - les retraits de chéquiers ou de CB>) sont autorisées et considérées comme nécessaires afin de pouvoir payer les activités essentielles (consultations médicales, courses alimentaires).

Qu'est ce qu'un déplacement "pour motif familial impérieux" ?

Il s’agit d’autoriser des déplacements dont la nécessité ne saurait être remise en cause (blessure d’un proche, accompagnement d’une personne vulnérable ou non autonome, décès..)

RAPPEL : Les infractions à ces règles seront sanctionnées d'une amende de 135 € pouvant être majorée à 375 €

Informations sur les mesures mises en place par le gouvernement :

Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d'être munis d'une attestation pour :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ;
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé ;
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.

L’attestation nécessaire pour circuler est disponible en CLIQUANT SUR CE LIEN. Si vous ne pouvez pas l’imprimer, vous pouvez la reproduire sur papier libre.

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende allant de 38 à 135 euros.

Puis-je me déplacer ?

A partir du 17 mars à 12h, et pour 15 jours minimum, même si vous ne présentez aucun symptôme, vous ne pouvez sortir sans un motif valable qui pourra faire l’objet d’un contrôle par les forces de l’ordre.

En cas de symptômes d'une infection respiratoire ou de fièvre au-dessus de 37,5 degrés, restez à la maison, contactez votre médecin et limitez le contact avec d'autres personnes autant que possible. N’appelez le 15 qu’en cas de forte fièvre ou de difficulté respiratoire.

Quels sont les motifs valables pour sortir de chez soi ?

Vous pouvez quitter la maison, en remplissant une déclaration individuelle :
1. pour aller au travail et en revenir, et pour les déplacements professionnels inévitables;
2. pour raisons de santé;
3. pour faire vos courses essentielles;
4. pour des motifs familiaux impérieux, l’assistance de personnes vulnérable;
5. pour des déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.

Ceux qui sont hors de leur domicile ou de leur résidence peuvent-ils y retourner ?

Oui

Si j’habite dans une commune et travaille dans une autre commune, puis-je aller et revenir du travail ?

Oui, si vous ne pouvez travailler à distance, c’est un déplacement justifié par une nécessité professionnelle.

Puis-je utiliser les moyens de transport public ?

Oui. Tous les moyens de transports public et privé fonctionnent régulièrement.

Est-il possible de sortir pour acheter des denrées alimentaires ?

Oui. Il n’y a aucun besoin et il n’y a aucune raison de faire des provisions car les magasins demeurent régulièrement approvisionnés. Il n’y a pas de restrictions au transit des marchandises, qu’elles couvrent les besoins fondamentaux ou pas.

Est-il possible de sortir pour acheter autre chose que des denrées alimentaires ?

Oui, mais seulement en cas de nécessité, donc uniquement dans les commerces dont l’ouverture est autorisée, pour l’achat de biens liés à la satisfaction de besoins de première nécessité.

Puis-je aller manger chez des parents ou des amis ?

Non, car ce n’est pas un déplacement indispensable et que cela ne figure pas parmi les dérogations.

Puis-je me rendre auprès de parents dépendants ou de proches ?

Uniquement pour vous occuper de personnes vulnérables et en vous rappelant que les seniors sont les personnes les plus vulnérables et qu’il faut les protéger le plus possible de tout contact.

Les activités physiques à l’extérieur sont-elles autorisées ?

Les sorties indispensables à l’équilibre des enfants, le sport et l’activité physique individuels dans les espaces ouverts, sont autorisés à proximité du domicile, dans le respect des gestes barrière et en évitant tout rassemblement.

Puis-je sortir avec mon chien ?

Oui, pour lui permettre de satisfaire ses besoins ou pour un rendez-vous vétérinaire.

Que se passe-t-il en cas de violation des restrictions ?

Ces prescriptions seront contrôlées par les forces de l’ordre et leur violation fera l’objet d’une contravention dont le montant pourra être porté à 135 euros.

INFO CORONAVIRUS – ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES

INFO CORONAVIRUS – ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES

INFO CORONAVIRUS - ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES

Chefs d’entreprises, artisans, commerçants, libéraux, indépendants… Tenez bon, nous sommes à vos côtés

Mesures de confinement, ralentissement de l’activité : les acteurs économiques de notre territoire risquent d’être fortement impactés. La communauté de communes s’engage donc, avec ses moyens, pour accompagner les entreprises dans cette période difficile. L’ensemble des agents du pôle développement territorial sont mobilisés en télétravail avec un triple mot d’ordre : informer, accompagner, agir.

INFORMER

Parce qu’il est très difficile de s’y retrouver, aujourd’hui, l’interco recense pour vous tous les dispositifs d’aide aux entreprises accordées dans le cadre de la lutte contre le COVID-19.

Cette liste, évolutive, sera consultable sur cette page en cliquant ici.

Pratique : recevez directement dans votre boîte mail les nouvelles infos utiles, les aides débloquées ou les annonces des partenaires en vous inscrivant à notre lettre d’info, dans le formulaire ci-contre, en n’oubliant pas de cocher la case correspondante.

ACCOMPAGNER

Dès à présent, nos équipes se tiennent à la disposition des entreprises pour mieux décrypter la portée des mesures gouvernementales annoncées et recueillir les difficultés particulières rencontrées dans l’exercice de vos activités. Ces dernières seront partagées avec les services économiques départementaux et régionaux en vue d’apporter un accompagnement adapté.

Hotline : Prenez contact via le formulaire ci-contre, nous sommes à l’écoute. N’hésitez pas à laisser votre numéro de téléphone si vous souhaitez être rappelés.

AGIR

La CCRLP s’implique fortement , pour préserver les entreprises, aujourd’hui et demain :

  • Fonds intercommunal de solidarité autour de deux dispositifs : une aide d’urgence, pour ceux qui n’ont pas bénéficié de l’aide de l’Etat + un plan d’accompagnement et de reprise pour toutes les entreprises de moins de 20 salariés => CLIQUER ICI POUR EN SAVOIR PLUS
  • La CCRLP abonde le fonds régional « Covid Résistance » (prêt pour les entreprises et associations de - de 20 salariés, compris entre 3 000 € et 10 000 €, sans garantie personnelle, à taux 0 et avec un différé d’amortissement de 18 mois)
  • Commande de masques réutilisables pour les entreprises et leurs salariés => CLIQUER ICI POUR EN SAVOIR PLUS
  • Répertoire des commerces et producteurs ouverts => CLIQUER ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Dès le début de la crise, la CCRLP a suspendu toutes les clauses de pénalités de retard sur les chantiers impliquant des entreprises du territoire. Un geste naturel, bien sûr… mais ça va mieux en le disant. Nous serons également très vigilants sur les procédures de paiement des factures en attente.

Je souhaite être recontacté par les services de l'interco !

Je veux être accompagné pour compléter mon dossier « Fonds Intercommunal de Solidarité »

Je souhaite recevoir la lettre d’info m’informant de l’évolution des dispositifs


Où se situe votre entreprise ? (obligatoire)